La gauche dénonce un « bricolage »

La vente de deux immeubles par la commune de Delémont contestée. Un comité composé du Parti ...
La gauche dénonce un « bricolage »

Rémy Meury président du comité référendaire Rémy Meury président du comité référendaire

La vente de deux immeubles par la commune de Delémont contestée. Un comité composé du Parti socialiste, du CS-Pop, de l’Asloca et de la FRC a lancé ce week-end deux référendums contre ces objets acceptés le 26 août par le Conseil de ville. Il doit recueillir 429 signatures d’ici le 7 octobre. Les opposants à la vente des bâtiments de la route de Domont 41 et de la rue Franche 22 dénoncent un « bricolage », un processus « opaque ». Le prix avoisinerait 840'000 francs.

Ils estiment que le Conseil communal a agi avec précipitation. Selon le comité, les conseillers de ville ont dû se prononcer sur un arrêté sans en connaître le contenu. Autre point qui fâche : un employé du service communal en charge de l’entretien des bâtiments figure parmi les acheteurs potentiels.

Et la cohésion sociale ?

Le comité référendaire déplore également ce qu’elle considère comme une absence de vision dans la politique du logement et immobilière de Delémont. Il estime que la commune doit conserver ses immeubles, d’une part pour offrir des logements à loyer modéré et d’autre part pour la vie associative. C’est une question de cohésion sociale, selon les opposants.

Le comité a jusqu’au 7 octobre pour recueillir 430 signatures. Il a déjà pu réunir plus d’un tiers des paraphes, le week-end dernier, lors de la Fête du peuple.

Pierre Kohler : « Des boulets »

Le maire Pierre Kohler estime pour sa part que le dossier a suivi un parcours normal et que le Conseil communal n’a rien caché au législatif. Pierre Kohler qualifie les deux bâtiments de « boulets » qui coûtent cher au contribuable. Il n’a pas l’impression de brader les deux immeubles en les vendant pour un total de 840'000 francs. Pierre Kohler ajoute enfin que Delémont propose déjà des logements à prix modéré et en construit des nouveaux, notamment dans le futur écoquartier prévu au Gros Seuc. /fra

Référendums : denrée rare à Delémont

Les citoyens de Delémont n'ont pas eu l'occasion de se prononcer souvent sur des référendums. Voici la liste, tirée des archives de la commune :
 
  • Crédit de fr. 51'000.- pour la pose d’un horodateur et de parcomètres dans le quartier de la Gare, décembre 1989
  • Modification de l’Echelle des indemnités versées aux autorités, jetons de présence et vacations, septembre 1992
  • Crédit de fr. 30'000.- pour la mise en place à titre d’essai de zones 30km/h, mars 1998
  • Crédit-cadre de fr. 250'000.- pour améliorer la sécurité sur le chemin de l’école, novembre 2001
  • Création de la fonction de délégué à l’énergie et au développement durable, juin 2008
 
 
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus