La lutte contre le radon se poursuit

Carte du radon en 2011

La dernière campagne de mesure du radon a livré ses résultats. Lancée l’hiver dernier par le Service de la consommation et des affaires vétérinaires, l’opération n’a pas livrée de conclusion très différente des campagnes précédentes. Il n’en demeure pas moins que le Jura est l’un des cantons les plus touchés de Suisse, surtout en raison de sa géologie.

 

Des risques pour la santé

Désormais, 20% du parc immobilier du canton a été mesuré et il s’avère que le gaz radioactif dépasse la valeur limite de 1'000 Bq/m3 dans près de 6% des immeubles mesurés. Or une exposition au radon conduit à une irradiation des voies respiratoires. D’après les estimations, plus de cinq Jurassiens meurent chaque année d’un cancer des poumons causé par le radon.

 

Des mesures pour se prémunir

Cette campagne, la dernière financée par la Confédération, a poussé le Gouvernement jurassien à prendre des mesures. Les bâtiments publics non encore mesurés le seront bientôt, les écoles touchées feront l’objet d’une expertise d’assainissement et les directives pour les demandes de permis de construire seront uniformisées en rendant obligatoire la déclaration radon.

Pour ce qui est des habitations privées, il revient aux propriétaires de prendre les mesures nécessaires. Les personnes qui souhaiteraient mesurer leur habitation peuvent s’adresser au Service de la consommation et des affaires vétérinaires pour obtenir un dosimètre. Les mesures d’assainissement pour les immeubles où la concentration de radon est trop élevée consistent surtout à permettre une meilleure aération du bâtiment. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes