Des phrases qui passent mal

Porrentruy

La campagne s’enlise en vue de l’élection à la mairie de Porrentruy. Un courrier adressé par Thomas Schaffter (PCSI) à la communauté italienne de la ville a fait bondir Pierre-Arnauld Fueg (PDC) et la section locale de son parti. Dans son écrit, le candidat du PCSI met en garde les communautés étrangères de Porrentruy que l’UDC a apporté son soutien à Pierre-Arnauld Fueg. Thomas Schaffter estime ce signal « suffisant pour comprendre le type de politique qui sera réservée aux populations d’origines diverses. L’UDC a toujours défendu une politique d’intolérance et de refus à l’égard des communautés étrangères ».

Des propos que Pierre-Arnauld Fueg a dénoncé lundi après-midi devant la presse régionale. « Cette fois, ça suffit ! », a affirmé le candidat du PDC. « Jamais je n’aurais pensé qu’on puisse tirer cet argument-là. J’ai été blessé dans des valeurs qui me sont chères. Monsieur Schaffter oublie-t-il que mon épouse est une ressortissante italienne et que j’ai une sœur que mes parents ont adopté il y a 37 ans en Corée du Sud ? » Pierre-Arnauld Fueg se réserve le droit de porter plainte.

Contacté par nos soins, Thomas Schaffter nous a confirmé ses écrits. « J’observe que le soutien de l’UDC a été rendu public », explique le candidat PCSI. « Ça interpelle beaucoup de personnes qui se sentent attaquées par les campagnes régulières que fait ce parti à l’égard de certaines communautés. Je ne connais pas le détail de la vie privée de Monsieur Fueg. Il a tout lieu de rassurer sur ses différentes prises de positions et je serai le premier à m'en réjouir. »

Les deux candidats croiseront le fer en direct dans les studios de RFJ mercredi 16 octobre à 12h45 pour l’unique débat de cette campagne de l’élection à la mairie de Porrentruy, qui se tiendra le 27 octobre. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus