Du changement dans le «Notre Père»

Une phrase de la prière du «Notre Père» sera modifiée dans la liturgie catholique. C’est la ...
Du changement dans le «Notre Père»

Une phrase de la prière du «Notre Père» sera modifiée dans la liturgie catholique. C’est la sixième requête qui est concernée. En récitant le «Notre Père», les Chrétiens ont pour coutume de dire «et ne nous soumets pas à la tentation». Ils continueront, dans leur prière orale, à exprimer ce souhait, mais dans l’Evangile il va changer en «et ne nous laisse pas entrer en tentation».

Les raisons de cette modification sont multiples. Premièrement, cette nouvelle formule respecte plus la version grecque et se rapproche de l’origine araméenne. En demandant à Dieu de ne pas les laisser entrer en tentation, les Chrétiens le prient donc d’intervenir en leur faveur pour écarter un danger de leur route. Deuxièmement, selon l’Eglise, Dieu ne tente personne. Littéralement, il ne peut donc pas soumettre à la tentation. Il y aurait là confusion entre Dieu et le tentateur Satan.  Troisièmement, la métaphore du lieu, qui saute aux yeux dans la nouvelle expression, est indispensable selon les initiateurs de la modification. En effet, «tentation», «Massa» en hébreu, fait référence à un lieu dans la Bible.
 
Ce changement se fait donc pour le moment uniquement dans la nouvelle traduction française du texte sacré qui paraîtra le 22 novembre. Lors des célébrations, les Chrétiens continueront de réciter le «Notre Père» tel qu’ils en ont l’habitude actuellement. Mais la modification pourrait se faire dans la prière orale en 2014 ou 2015. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus