Bilan mitigé pour les foires de Delémont

Un bilan mi-figue mi-raisin pour les foires delémontaines. Les exposants ont répondu présents ...
Bilan mitigé pour les foires de Delémont

Un bilan mi-figue mi-raisin pour les foires delémontaines. Les exposants ont répondu présents lors des sept foires qui se sont déroulées une fois par mois, entre avril et octobre. Les forains étaient en moyenne une trentaine à chaque rendez-vous, soit une meilleure affluence que les précédentes années.

Si les exposants ont montré beaucoup d'intérêt, il en est tout autre de la population. Les Delémontains ont boudé les foires, même si certains ont été attirés par les animations proposées. Cette année, outre les habituels concerts de musique, les organisateurs ont mis sur pied diverses activités pour les enfants, notamment la tonte de moutons. La maigre affluence a affecté le chiffre d'affaire des forains, en baisse par rapport aux années précédentes. Mais cette constatation n'a pas uniquement été faite sur le site de Delémont, il s'agit d'une tendance nationale.

Et maintenant ?

Les organisateurs veulent rebondir. Il s'agit de conserver et de promouvoir la tradition de foires qui existe à Delémont. Les foires delémontaines vont donc continuer d'exister l'année prochaine, mais elles vont encore évoluer. Les animations seront diversifiées et la part belle sera faite aux enfants. La Ville va également mettre sur pied une campagne de promotion pour attirer les foules lors de ces rendez-vous traditionnels du mardi.

D'autres projets sont en gestation. La Ville accorde beaucoup d'importance aux foires et autres brocantes. Elle réfléchit à une éventuelle réunion de plusieurs manifestations de ce type. Mais ce projet n'en est qu'au stade de l'idée. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus