L'éolien jurassien au milieu d’un litige entre les SIG et Ennova

éolienne

Le canton du Jura se retrouve concerné par un conflit qui n’a pourtant pas lieu dans le canton. Cela fait plusieurs mois que les Services Industriels de Genève et la société Ennova SA - active dans l’éolien - sont en litige. Et cela pourrait avoir des répercussions dans notre région puisque Delémont et Bourrignon sont actionnaires du Parc éolien Delémont SA. Un parc détenu majoritairement par les SIG et Ennova.

 

Litige à Genève

En 2011, les SIG ont décidé de se lancer dans un vaste projet de développement de l’éolien sur l’ensemble de la Suisse romande. Ils manquaient à cette époque des capacités et des compétences techniques pour le faire. Les Services Industriels se sont donc approchés d’une autre société qui s’appelait alors Reninvest, devenue entre-temps Ennova SA. Les SIG ont investi 46 millions de francs dans cette affaire.

Cette année, des discussions sont apparues sur le modèle d’affaire retenu. Les SIG ont procédé à des audits techniques et financiers qui ont fait apparaître que les modalités de contrats signés avec Ennova SA présentaient des risques financiers majeurs. Ce qui a notamment provoqué au mois de septembre la démission du directeur général des Services Industriels de Genève, André Hurter.

 

Des conséquences dans le Jura ?

Dans ce contexte, les autorités communales delémontaines se sont demandées si le projet de parc éolien de Delémont allait passer à la trappe. Une délégation s’est entretenue, il y a une dizaine de jours, avec les deux partenaires. Lors de cette discussion, les SIG et Ennova ont indiqué qu’ils ne savaient s’ils allaient poursuivre leur collaboration mutuelle ou si d’autres partenaires allaient ce joindre à eux.

Pour ce qui est du projet du parc éolien de la Haute-Borne, les responsables d’Ennova SA ont tenu à être rassurants. Des éléments concrets quant à sa rentabilité et sa viabilité ont été présentés. Les autorités communales restent néanmoins dans l’attente de savoir si le partenariat pourra perdurer ou non.

Le conseiller communal en charge du dossier, Jean-Yves Gentil, tient à ce que l’étude de parc éolien à Delémont se poursuive, quoi qu’il advienne. La ville de Delémont et la commune de Bourrignon pourraient devoir envisager de continuer l’aventure avec d’autres partenaires. /jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus