Quatre projets pour valoriser le lait

« Nous nous efforçons de trouver de nouvelles voies pour valoriser le marché laitier dans la ...
Quatre projets pour valoriser le lait

lait

« Nous nous efforçons de trouver de nouvelles voies pour valoriser le marché laitier dans la région », nous explique Philippe Jeannerat, le président de la commission cantonale de la filière laitière. Cette commission a été créée début 2010, tout d’abord de manière temporaire, afin de faire un état des lieux de l’économie laitière dans le Jura. En 2012, cette commission est finalement devenue permanente.

« Nous avons dès lors développé quatre différents projets qui ont pour but d’apporter de nouvelles perspectives sur le marché, mais aussi d'améliorer le revenu des producteurs de lait et, par là même, d'engendrer de la valeur ajoutée sur les produits des transformateurs », indique Philippe Jeannerat. Tout d’abord, il y a la volonté de créer une fromagerie dans le Clos-du-Doubs, qui serait portée par l’Association des fromages de Saint-Ursanne. La commission a aussi l’intention de développer le centre d’affinage en grottes pour les fromages jurassiens aux Fours-à-chaux à Saint-Ursanne. Un projet Interreg franco-suisse, en collaboration avec la Fondation rurale interjurassienne, « pour une production laitière rentable » est une troisième idée qui entend promouvoir les bonnes pratiques et optimiser les processus visant à réduire les coûts. Finalement, la commission planche sur un projet de centrale de collecte de lait pour Delémont et ses environs, qui serait initiée par la MIBA.

 

Bon accueil du Gouvernement

« Nous avons présenté ces quatre projets au Gouvernement jurassien, qui leur a réservé un bon accueil. Tous ont été retenus. Le nerf de la guerre désormais, c’est le financement. A nous aujourd’hui de les affiner, de les concrétiser et ensuite de proposer des projets ficelés pour que le Gouvernement puisse les accepter », ajoute Philippe Jeannerat.

La commission de la filière laitière précise encore qu’elle n’a pas pour tâche d’être porteuse de ces projets, mais d’avoir un rôle de coordination. Elle doit donc désormais trouver des acteurs capables de mener à bien ces différents projets. Aucun calendrier n’a été fixé, ni par la commission, ni par le Gouvernement.  /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus