Du sursis pour un voleur en série

Château de Porrentruy

Le petit voleur ne devrait pas repasser par la case prison. Le jeune homme a été condamné mardi matin par la juge pénale Lydie Montavon-Terrier à 240 jours-amendes à 10 francs avec sursis pendant deux ans pour divers vols, dommages à la propriété et infraction à la loi sur la circulation routière et à la loi sur les armes. Il devra également s’acquitter d’une amende de 300 francs et des frais judiciaires pour plus de 20'000 francs. Il a enfin signé une reconnaissance de dettes pour les divers montants volés et dégâts occasionnés.

 

Une situation délicate comme début d’un cercle infernal

C'est un jeune homme un peu perdu qui a comparu mardi matin devant le Tribunal de première instance. S'il reconnaît la majorité des délits qui lui sont reprochés, l'accusé s'embrouille lorsqu'il conteste certains faits. La mémoire lui manque. Il faut dire que la liste est longue, très longue. C'est en 2011, après avoir quitté le domicile familial suite à une révélation qui le choque, qu'il commence ses larcins, pour la plupart pas très graves. Il s'en prend surtout aux troncs des églises et commet toute une série de petits vols. Il contrevient aussi à plusieurs reprises à la loi sur la circulation routière, ainsi que celle sur les armes.

Mardi matin, devant une partie des personnes qu'il a lésées, il s’est montré contrit, même s'il nie en partie la hauteur des sommes dérobées. C'est pour s'en sortir qu'il a commis ces « bêtises », comme les a qualifiées son avocat dans sa plaidoirie. C'était un jeune homme en plein désarroi, à la rue et sans argent. Le défenseur rappelle aussi que son casier était vierge. À présent, le prévenu suit un apprentissage de charpentier dans lequel il excelle. "J'ai pris conscience de mes actes en prison", affirme le prévenu qui dit regretter de ne pas avoir fait appel à l'aide sociale plus tôt. Cet apprentissage est pour lui un nouveau départ.

Dans son verdict, la juge a tenu compte du nombre impressionnant de délits, mais aussi de cette reprise en main. Elle a invité le jeune homme à saisir cette seconde chance en restant dans le droit chemin. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus