Le ras-le-bol des enseignants

La grogne enfle au sein du corps enseignant. A l’instar de leurs confrères romands, les professeurs ...
Le ras-le-bol des enseignants

La grogne enfle au sein du corps enseignant. A l’instar de leurs confrères romands, les professeurs jurassiens croulent sous une masse de travail administratif. Elle ne cesse d’augmenter, selon Samuel Rohrbach. Le président du Syndicat des enseignants jurassiens estime que le Jura est mieux loti que les autres cantons romands, mais il constate un ras-le-bol au sein de la profession. « On empêche les profs d’enseigner correctement », dit-il.

L’intégration d’un élève dans une classe entraîne pas exemple une multitude de séances à suivre et de rapports à remplir. Pour faire face à cette masse administrative, « les séances des maîtres sont plus nombreuses et durent plus longtemps », selon Samuel Rohrbach. « Nous devons faire toujours plus de prévention et de communication aux élèves », ajoute-t-il.

« Pas de volonté de bureaucratiser »

Contacté mercredi matin, le Service de l’enseignement se dit sensible aux inquiétudes des profs jurassiens. Fabien Crelier, le chef de service, indique qu’il n’y a aucune volonté de bureaucratiser la profession. Il dit veiller à ne pas entrer dans une inflation de règlements et vouloir laisser une certaine liberté aux enseignants. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus