La sécurité, un casse-tête

La commune de Alle veut lutter contre l’insécurité. Vendred matin, les autorités communales ...
La sécurité, un casse-tête

la zone industrielle de la Fenatte à Alle La zone industrielle de la Fenatte à Alle semble être une cible de choix pour les malfrats.

La commune d'Alle veut lutter contre l’insécurité. Vendredi matin, les autorités communales ont invité les responsables des entreprises du village, notamment celles situées dans la zone industrielle la Fenatte en direction de Miécourt. L’objectif est de trouver une solution à l’augmentation des brigandages.

Un membre de la police cantonale était aussi présent. Il a démontré que le nombre de cambriolages survenus à Alle restait dans la moyenne au niveau cantonal. Mais ce taux croît ces dernières années. Des événements violents ont particulièrement marqué les citoyens d'Alle ces derniers mois, comme par exemple l’utilisation d’un chariot élévateur pour voler dans une entreprise horlogère. La séance a permis de déboucher sur une synergie entre tous ces acteurs, même s’ils ne se sont pas encore mis d’accord. Certains ne travaillent pas avec des métaux précieux, d’autres ont déjà investi dans des systèmes de sécurité. Le maire, Stéphane Babey, insiste sur le fait que la commune ne va pas financer ces mesures.

Un système de rondes de surveillance réalisées par une entreprise privée pourrait voir le jour. La police cantonale va également renforcer sa présence sur cette zone industrielle. L’entreprise privée serait aussi chargée de patrouiller dans les rues du village. Les frais, dans ce cas-là, seront à la charge de la commune, qui prévoit d’augmenter les impôts. Un budget nécessaire pour pallier à l’impression d’insécurité qui règne parfois dans la commune, même si le maire rappelle que « le risque 0 n’existe pas ». /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes