Les frontaliers manifestent à Delle et Pontarlier

Un week-end de manifestations pour des centaines de frontaliers en France. Entre 450 et 500 ...
Les frontaliers manifestent à Delle et Pontarlier

Des mesures d'économie qui passent mal auprès des frontaliers

Un week-end de manifestations pour des centaines de frontaliers en France. Entre 450 et 500 personnes sont descendues dans les rues de quatre départements voisins de la Suisse samedi pour réclamer le maintien de leur droit à choisir une assurance maladie privée. Des opérations escargot ont eu lieu dans les départements du Doubs et dans le Territoire de Belfort. Une centaine de voitures ont notamment circulé à faible vitesse entre Belfort et Montbéliard jusqu’au poste de douane de Delle.

Une mesure d’économie du Gouvernement français qui passe mal

Les frontaliers qui résident en France et travaillent en Suisse avaient jusqu’à présent un droit d’option pour couvrir leurs frais de santé, comprenez par là le droit de choisir entre le système suisse, l’assurance-maladie française ou une assurance privée, souvent meilleure marché. Mais dès le 1er juin 2014, les frontaliers qui auront choisi d’être assurés en France ne pourront plus le faire qu’à travers la Sécurité sociale française, ce qui leur coûtera plus cher. Une opération qui devrait rapporter plus de 180 millions de francs à l’état français. Les manifestations se sont multipliées ces derniers mois pour obtenir le retrait de cette mesure. Aujourd’hui, 169'000 personnes résident en France et travaillent en Suisse. Plus de 150'000 cotisent à une assurance-maladie privée. /ATS + pch


Actualisé le

 

Actualités suivantes