Meurtre de Courroux : jugement confirmé

Tribunal de Porrentruy

Même sentence pour le meurtrier de sa compagne. Le prévenu comparaissait en appel jeudi matin au tribunal de Porrentruy. Le septuagénaire a été reconnu coupable, comme lors du premier verdict en février, du meurtre de sa concubine et condamné à 11 ans de prison. Le drame s’est déroulé en septembre 2011 à Courroux. L’avocat demandait de requalifier le crime en meurtre passionnel qui est puni par 5 ans de prison. La procureure a requis la confirmation du jugement. Elle souhaitait d’ailleurs augmenter la peine de privation de liberté à 13 ans.

La justice devait répondre aujourd’hui si l’acte était un meurtre ou meurtre passionnel. La cour devait se prononcer sur trois points que le septuagénaire contestait. Le nombre de coups de couteau. Il a admis en avoir donné 3 ou 4. Au vue de l’autopsie, le président a affirmé qu’au moins 5 coups ont été portés, malgré les cris et les gestes de défense de la victime. Ensuite, la prise d’antidépresseurs qui aurait pu altérer le jugement de l’homme. Suite à des analyses d’urine, les magistrats ont réfuté cet élément. Enfin, le point qui aurait pu modifié la peine, le temps écoulé entre l’annonce de la rupture par sa compagne et le drame. L’homme a assuré qu’il a agi sous le choc quelques minutes après. Mais les témoignages ont démontré que la victime l’a averti au moins deux heures plus tôt. La cour a donc jugé l’homme capable de discernement au moment des faits. La peine de 11 ans de prison a été confirmée dans l’après-midi. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus