L’hôpital et son avenir s’invitent à la table des maires taignons

L’association des maires des Franches-Montagnes s’est réunie en assemblée jeudi soir aux Bois ...
L’hôpital et son avenir s’invitent à la table des maires taignons

Kristian Schneider, le directeur de l'Hôpital du Jura, a participé à l'assemblée des maires des Franches-Montagnes jeudi soir Kristian Schneider, le directeur de l'Hôpital du Jura, a participé à l'assemblée des maires des Franches-Montagnes jeudi soir

L’association des maires des Franches-Montagnes s’est réunie en assemblée jeudi soir aux Bois. Les députés taignons étaient également présents. Les élus ont reçu les dirigeants de l’Hôpital du Jura pour parler de l’avenir du site de Saignelégier. Des réflexions sont en cours.

Kristian Schneider, le directeur de l’HJU, a expliqué qu’il y a des doutes sur l’avenir du service des urgences et des ambulances. En clair, ils pourraient disparaitre mais, pour le moment, aucune décision n’a été prise. Des pistes sont à l'étude pour collaborer avec les hôpitaux alentours, notamment de la Chaux-de-Fonds et de St-Imier.

 

Des réflexions bien accueillies

On aurait pu s’attendre à une levée de bouclier de la part des élus. Mais l’ambiance étaient calme et les discussions sereines. Même si quelques inquiétudes sont apparues, la démarche de l’Hôpital du Jura et sa manière de communiquer ont plutôt été bien accueilli par les maires et les députés qui sont conscients de la situation actuelle.

A la fin des discussions, le député Vincent Wermeille s’est montré plus critique. Il a osé une comparaison avec la police. Il a rappelé que lorsque le poste de Saignelégier a été supprimé, on avait aussi promis un service policier de meilleure qualité aux Franc-Montagnards. Quelques années plus tard, le constat est bien plus nuancé. Apparemment, Vincent Wermeille redoute le même scénario avec l’hôpital. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus