Un accident révélateur du manque de sécurité

Un accident qui aurait pu tourner au drame. Lundi après-midi, un enfant a été heurté par une ...
Un accident révélateur du manque de sécurité

Accident Chevenez Les lieux de l'accident portent les traces de la police.

Un accident qui aurait pu tourner au drame. Lundi après-midi, un enfant a été heurté par une voiture à Chevenez. Les parents nous ont informés qu’il se porte bien. Le garçon âgé de 10 ans descendait du Carpostal, à l’arrêt situé devant la laiterie. L’accident s’est produit lorsqu’il a voulu traverser la route derrière le bus et qu’une voiture arrivait à faible allure en sens inverse.

 

Manque de sécurité à l’arrêt de bus

Un accident qui ne surprend pas les parents de Chevenez. Mardi matin vers 8h, les mamans qui accompagnaient leurs bambins nous ont avoué que «ça devait arriver». Elles espèrent seulement que cet épisode serve de leçon. La zone d’arrêt de bus se situe aux abords de deux commerces, sur une route cantonale, juste avant un virage. Les usagers des transports publics en provenance de Haute-Ajoie changent à cet endroit de bus pour se rendre soit sur Porrentruy, soit sur Fahy. Les écoliers, dès 4 ans, empruntent aussi le car postal. Du coup, beaucoup de monde transite sur cette place. Le maire de la commune, Michel Baconat, admet que «l’endroit n’est pas idéal». Cette solution a été trouvée à la hâte pour répondre aux nombreux changements d’horaire survenus en décembre 2011. La directrice du cercle scolaire de Haute-Ajoie, Sandra Nobs, souhaiterait que des mesures pour limiter la vitesse soient prises. Elle évoque un îlot ou une zone 30 km/h. Pour le moment, ces mesures ne sont pas encore au programme, mais elles pourraient être envisagées, selon le maire.

 

Du changement

Dès le 15 décembre, les arrêts de bus à Chevenez vont être déplacés. Celui de la laiterie sera supprimé. La place de transbordement se situera dorénavant vers la zone d’activité, à la sortie du village. Un arrêt sur demande au milieu de la localité sera installé à une cinquantaine de mètres du site actuel. Le maire, Michel Baconat, nous assure que le lieu jouit d’une meilleure visibilité, la route y est plus large et des panneaux lumineux y seront installés.

Au lendemain de cet accident, tout le monde s’accorde à dire que la sécurité est aussi l’affaire des automobilistes qui circulent dans une zone fréquentée par des écoliers. Et c’est également de la responsabilité des parents de sensibiliser leurs enfants aux dangers de la route.

 

Situation aussi problématique à Rocourt

La directrice du cercle scolaire de Haute-Ajoie craint également pour la sécurité des élèves de Rocourt. Les bus s’arrêtent sur une route cantonale très empruntée, où la vitesse n’est pas toujours respectée. Un courrier a même été envoyé aux parents d’élèves qui suivent l’école dans le village pour les sensibiliser à ce danger. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus