Des prérogatives non respectées

La ville de Porrentruy risque le dépôt d’un recours, suite au changement dans le cahier des ...
Des prérogatives non respectées

Hôtel de Ville de Porrentruy

La ville de Porrentruy risque le dépôt d’un recours, suite au changement dans le cahier des charges du chancelier. C’est l’avis de Victor Giordano. Le poste à repourvoir n’a pas eu beaucoup de succès lors de la première mise au concours. Le conseil municipal a donc décidé de l’étoffer un peu. La nouvelle offre vient de paraître dans le dernier journal officiel. La gestion du personnel communal a été ajoutée au cahier des charges, au détriment du département des ressources. Mais tout changement du règlement d’organisation et d’administration, le ROAC, doit obtenir l’aval du Conseil de ville et du peuple, selon le conseiller de ville.

Victor Giordano met en garde l’exécutif. Selon lui, le conseil municipal ne respecte pas les prérogatives du législatif, soit le cahier des charges du chancelier n’est pas modifié, soit les modifications passent par le conseil de ville. L’élu PCSI a l’impression que « le législatif se fait marcher dessus ». Le maire Pierre-Arnauld Fueg prend acte de cette lettre. Selon lui, le Règlement d’organisation et d’administration des communes ne peut pas être un frein à l’évolution d’une administration. Le maire ajoute que « le conseil municipal ne souhaite pas demander l’opinion du conseil de ville et du peuple pour un changement de virgule ». Pierre-Arnauld Fueg insiste sur le fait que le législatif doit laisser une certaine liberté à l’exécutif, « ce n’est pas à lui de définir le profil d’un poste de l’administration ». /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus