Garde des chevaux : soulagement dans le Jura

L’office fédéral du développement territorial a fait marche arrière. Il va revoir sa copie ...
Garde des chevaux : soulagement dans le Jura

Les milieux équestres ont le sourire

L’office fédéral du développement territorial a fait marche arrière. Il va revoir sa copie en matière de garde de chevaux dans les zones agricoles. Il renonce à imposer des conditions de détention durcies pour les 3300 plus petites exploitations du pays qui n’auraient pu garder que deux bêtes au maximum. La forte mobilisation des milieux équestres et les nombreuses interventions parlementaires ont poussé l’administration fédérale à faire marche arrière.

Laisser de la marge de manœuvre aux cantons

Le président de la Fédération jurassienne d’élevage chevalin est ravi par cette volte-face : « je pensais  bien que la résistance des milieux équestres allait faire bouger l’administration fédérale, et Berne a effectivement réagit avant que la polémique n’enfle trop » nous a expliqué Pierre Berthold. Il est également surpris par la forte mobilisation : « c’est rare d’avoir une telle unanimité… et c’est cette unanimité qui a été déterminante dans la rapidité du retournement de situation ».

Une nouvelle mouture de l’ordonnance sous peu

Une nouvelle version de l’ordonnance sur l’aménagement du territoire sera soumise au parlement d’ici à la fin de l’année. Le président de la Fédération jurassienne d’élevage chevalin attend de pied ferme cette nouvelle mouture. Pierre Berthold espère aussi les cantons auront plus de marge de manœuvre : « il faut arrêter de tout imposer depuis le haut ». /pch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus