Develier tient à ses zones 30

Les habitants de la commune étaient réunis lundi soir en assemblée communale. Une septantaine ...
Develier tient à ses zones 30

Zones 30 à Develier Zones 30 à Develier

Les habitants de la commune étaient réunis lundi soir en assemblée communale. Une septantaine de citoyens de la commune ont fait le déplacement, la salle était comble. L’initiative de Mobilitant.org qui voulait restreindre les zones 30 km/h a été balayée par 35 non contre 18 oui. Le texte demandait qu’il n’y ait plus de zone 30 km/h dans la commune, sauf dans un périmètre de 150 mètres autour de l’école. Les initiants voulaient également que les décisions de limitation de vitesse ne soit plus de la compétence du Conseil communal mais des citoyens via les urnes.

Une bataille d’arguments

C'était la première fois que Mobilitant.org faisait recours par la voie démocratique. 118 habitants de Develier avaient signé l’initiative de l’association pour dénoncer les limitations de vitesse dans certains quartiers. Le président de Mobilitant.org a été convié lundi soir par le Conseil communal à présenter ses arguments. Pascal Prince a notamment rappelé « qu'il n'y a pas besoin de limitation de vitesse pour avoir des gens raisonnables ». Selon lui, les zones 30 km/h changent la perception des utilisateurs de la route : « les enfants prennent ces zones pour des places de jeu », a clamé Pascal Prince.

Des arguments contrés par Christophe Riat. Le maire de Develier a expliqué le résultat de deux avis de droit commandés par la commune. L'initiative de Mobilitant.org aurait pu être invalidée. Christophe Riat a expliqué qu'une décision du Conseil communal ne peut pas être modifiée de manière rétroactive par une initiative. Le maire de Develier a également rappelé l’aspect sécuritaire des zones 30 km/h, notamment pour les enfants.

Une bonne dizaine de citoyens ont pris la parole dans un débat qui est resté courtois.

Une initiative, un contre-projet, puis le statu quo

Pour tout de même prendre en compte l’avis des 118 personnes qui ont signé l’initiative, le Conseil communal a proposé un contre-projet qui proposait que l’assemblée communale soit souveraine pour décider ou non de l’installation d’une nouvelle zone 30. A l’heure de voter, les citoyens ont également balayé le contre-projet par 46 voix contre 10 et ont choisi le statu quo. A l’avenir, c’est donc toujours le Conseil communal qui statuera sur les zones 30 km/h.

Le combat continue pour Mobilitant.org

L’association ne compte pas s’arrêter là et projette toujours de lancer une initiative populaire au niveau cantonal en début d'année prochaine pour contrer la volonté du canton du Jura et des communes de créer des zones 30 km/h. Il existe aujourd’hui 51 zones 30 sur le territoire cantonal. Selon Pascal Prince, l'association espère également se lancer dans la bataille au niveau fédéral. /pch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus