Départ de figures marquantes

L'heure du renouveau sonnera pour les autonomistes lors des élections bernoises du 30 mars ...
Départ de figures marquantes

Le député Jean-Pierre Allen (au centre) est le seul sortant du Jura bernois à ne pas se représenter Le député Jean-Pierre Allen (au centre) est le seul sortant du Jura bernois à ne pas se représenter

L'heure du renouveau sonnera pour les autonomistes lors des élections bernoises du 30 mars prochain. Des figures marquantes ont décidé de ne plus se représenter, aussi bien au Grand Conseil bernois qu’au Conseil du Jura bernois. Le scrutin constituera un test important pour le camp autonomiste dans le Jura bernois après le vote institutionnel du 24 novembre.

Ce sont des autonomistes du Jura bernois bien connus qui ont décidé de jeter l’éponge. Leur nom ne figure pas sur les listes des cantonales 2014, dont le délai de dépôt était fixé à lundi midi. Le maire de St-Imier et ancien coprésident de Construire ensemble, Stéphane Boillat, ne briguera pas de nouveau mandat au Conseil du Jura bernois. Sa formation, Alliance jurassienne, ne présente tout bonnement aucune liste dans le cercle électoral de Courtelary, laissant la place au Parti socialiste autonome.

Autres autonomistes à se retirer du CJB : le PSA Jean-René Moeschler et le PDC Hubert Frainier. Autre politicien bien connu, le député tavannois Jean-Pierre Aellen se retirera après avoir passé 24 ans au Grand Conseil. Lui aussi a été impliqué dans la campagne du 24 novembre en qualité de président d’Un Jura nouveau. Sortant, Jean-Pierre Aellen brigue néanmoins un siège au CJB.

Les candidats au Grand Conseil bernois sont au nombre de 137 pour le cercle électoral Jura bernois. Ils sont un tiers de plus qu’il y a quatre ans. La proportion hommes-femmes reste plus ou moins stable : 26% cette année contre 29% en 2010. Les listes sont au nombre de 13, deux de plus qu’en 2010.

La baisse est de l’ordre de 10% au niveau des candidats au Conseil du Jura bernois. Ils sont 145 cette année, contre 161 il y a quatre ans. Le nombre de candidates s'inscrit aussi en recul : 7% de femmes en moins que lors des dernières élections avec une proportion de 22%. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus