Une longue liste de petits délits

Avoir 20 ans et être accusé de 19 infractions. Un jeune homme s’est présenté mardi matin devant ...
Une longue liste de petits délits

Château de Porrentruy Un jeune homme devant la justice à Porrentruy

Avoir 20 ans et être accusé de 19 infractions. Un jeune homme s’est présenté mardi matin devant le Tribunal de première instance à Porrentruy. Le prévenu a reconnu ses actes. En un peu plus de deux ans, il a commis 19 délits : des vols et dommages à la propriété, des lésions corporelles, des tentatives de vol, des infractions à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur la circulation routière, recel, fausse monnaie. Il est aussi accusé d'abus d’ordre sexuel sur enfant, une mineure âgée de 15 ans, alors qu'il en avait 19. Ce n’est pas la gravité des faits qui a conduit l’homme devant la justice, mais la récidive et le nombre de délits. Avec des amis, le jeune homme a par exemple cambriolé des magasins pour des cigarettes ou encore des sucreries. Le montant des préjudices causés s’élève à quelques milliers de francs. Une somme qu’il ne peut rembourser pour le moment. Sans travail, ni diplôme, il vit avec 140 francs par semaine grâce à l’aide sociale.

L'audience en détail

Le jeune homme a témoigné de sa volonté de reprendre sa vie en main. Il a réussi dernièrement des examens pour débuter un apprentissage en août. Mais à l’heure actuelle, il n’a pas fait beaucoup d’effort pour améliorer sa situation, comme trouver un travail et un logement. Son avocat a mis en avant que son client a des capacités, il faut alors l’aider et lui imposer des cadres.

La Procureure dans sa plaidoirie a rappelé que le jeune homme a déjà eu de nombreuses chances qu’il n’a pas su saisir. Aujourd’hui, une seule mesure n’a pas encore été appliquée : la privation de liberté. Elle a requis une peine de prison de 20 mois, dont 14 mois en sursis partiel.

L’avocat de l’accusé a trouvé la sanction trop sévère par rapport à l’âge et aux efforts consentis. Il a rappelé l’enfance chaotique de son client. Il a demandé à la Cour de ne pas dépasser les 12 mois de privation de liberté avec sursis.

La Juge doit rendre son verdict vendredi. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus