L’exécutif est-il allé trop loin ?

Une nouvelle affaire secoue l’exécutif bruntrutain. Le groupe PCSI du Conseil de ville dénonce ...
L’exécutif est-il allé trop loin ?

Porrentruy

Une nouvelle affaire secoue l’exécutif bruntrutain. Le groupe PCSI du Conseil de ville dénonce l’attitude de la majorité de droite. Selon les chrétiens-sociaux indépendants, le Conseil municipal n’avait pas le droit d’attribuer les ressources humaines au nouveau chancelier de la ville. Et ainsi modifier le ROAC, le règlement d’organisation et d’administration, sans demander l’autorisation du législatif et du peuple. L’auteur de la lettre Victor Giordano demande au service des communes de réagir à cette situation. Au début du mois de décembre, il avait déjà transmis un courrier à l’exécutif et n’avait pas reçu de réponse

Le maire, Pierre-Arnauld Fueg, assure que le ROAC n’a subi aucun changement pour le moment. Effectivement dans l’offre d’emploi, la personne devait avoir des compétences en gestion du personnel. Mais le cahier des charges n’est pas encore établi. Le nouveau chancelier vient d’être nommé, il s’agit de François Valley.

Le ROAC n’a pas été modifié

Le maire, Pierre-Arnauld Fueg se dit serein par rapport à cette nouvelle attaque. Il affirme que le cahier des charges n’a pas été modifié. La ville recherchait une personne avec des compétences en gestion du personnel. Mais pour le moment, les tâches n’ont pas encore été partagées entre le chancelier et le chef du Service des prestations. Selon lui, il n’y a pas lieu de parler de tricherie, « on cherche vraiment à faire du mal au-delà des mots ».

Le ROAC, le règlement d’organisation et d’administration communal, n’a pas subi de modification. Mais ce règlement pose problème, le maire en a déjà averti le bureau du Conseil de ville. Le ROAC établit des lois de détails au lieu de lois cadres. À l’heure actuelle, tous changements devraient passer devant le peuple. Pour le maire, le Conseil municipal est limité par ce document et ne peut travailler en toute efficacité. Un nouveau projet plus global devrait être soumis au législatif et au peuple dans les mois à venir.

Le Service des communes donne raison au PCSI

Contacté par notre rédaction, le chef du Service des communes, Raphaël Schneider, donne raison à Victor Giordano. Toutefois, il affirme que le Conseil municipal a perdu de la marge de manœuvre lorsqu’il a accepté le nouveau règlement d’organisation en 2011. Le nouveau chancelier entrera bel et bien en fonction le 1er avril 2014. Une de ses premières missions sera donc de proposer un nouveau ROAC qui autorisera François Valley à exercer peut-être de nouvelles tâches. /nqu + mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus