Puni pour avoir menacé un garde-chasse

Des injures et des menaces sous le coup de l’énervement. Pour le juge Pascal Chappuis, cet ...
Puni pour avoir menacé un garde-chasse

Palais de justice

Des injures et des menaces sous le coup de l’énervement. Pour le juge Pascal Chappuis, cet acte n’est pas anodin. Mercredi après-midi au Tribunal de première instance à Porrentruy, un homme a été reconnu coupable de violence et de menace contre les autorités et les fonctionnaires. Il écope de 20 jours amendes avec sursis. En octobre 2012 à Charmoille, il avait injurié un garde-chasse lors d’un contrôle.

Le prévenu mérite d’être puni, selon le juge Pascal Chappuis. Le jour des faits, l’accusé s’est rendu à la chasse pour se vider la tête. Il reçoit un coup de téléphone de son épouse pour le sommer de rentrer à cause d’une fuite d’eau. Il rebrousse alors chemin et croise en voiture le garde-chasse et son auxiliaire. Il s’arrête et prévient les deux agents qu’il est pressé, il n’a pas le temps pour un contrôle. Les deux fonctionnaires estiment que son comportement est suspect. Après avoir obtempéré, l’énervement gagne le prévenu. Le chasseur insulte le garde-chasse et le menace de mort avec ces mots : « Je vais te mettre une balle », désignant le dessous du menton. Les récits divergent, l’accusé réfute toutes injures. Le juge s’est basé sur la version des deux agents assermentés qui sont venus témoigner lors de l’audience. Selon lui, ils font leur travail. Mais le Président de la cour a aussi tenu compte du casier vierge et de l’état de stress de ce jeune retraité. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus