Une affaire de viol devant le Tribunal de Porrentruy

Une audience à huis-clos partiel au Tribunal de Porrentruy. Un homme a comparu ce jeudi. Il ...
Une affaire de viol devant le Tribunal de Porrentruy

Une audience à huis-clos partiel au Tribunal de Porrentruy. Un homme a comparu ce jeudi. Il doit répondre à huit chefs d'accusation, parmi lesquels viol, infraction à la loi sur les stupéfiants, lésions corporelles simples et abus de détresse. Les faits se sont déroulés durant le mois de juin 2013 à Delémont. La plaignante, dépendante à la drogue, aurait couché à plusieurs reprises avec l'accusé en échange de cocaïne. Selon elle, l'homme se servait de la poudre blanche comme un appât, alors qu'elle était dans une situation personnelle compliquée.

Un soir du mois de juin, la situation aurait dérapé. La femme aurait refusé de coucher avec l'accusé et l'homme, particulièrement agressif et dominant, s'en serait pris physiquement à elle et l'aurait violée. Les voisins confirment avoir entendu des cris de détresse et des contrôles ADN attestent une relation entre les deux personnes. Reste que la police a été alertée, alors que le plaignant prenait la fuite. Les agents ont tenté de le maîtriser, mais l'homme s'est débattu, blessant l'un d'eux.

Des comportements très distincts

La victime est apparue bouleversée au moment de s'exprimer sur les faits. Elle a fondu en larmes en évoquant les scènes précisément. Elle a affirmé avoir « donnée son corps », ce qui, d'après elle, n'est pas dans sa nature. Le prévenu, lui, a réfuté l'ensemble de ces accusations, souriant parfois et faisant des gestes de dépit.

Suite au réquisitoire et aux plaidoiries, le Ministère public et l'avocat de la plaignante ont requis 30 mois de prison ferme pour ce récidiviste. L'avocat de la Défense a lui requis 60 jours amende à 10 francs tout au plus.

Le verdict est attendu ce vendredi à 14h. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus