Coup de gueule du Noirmont

Le Conseil communal du Noirmont vient d’envoyer une lettre au Gouvernement jurassien dans laquelle ...
Coup de gueule du Noirmont

Le Noirmont a envoyé une lettre au Gouvernement jurassien pour s'indigner contre le démantèlement de services aux Franches-Montagnes Le Noirmont a envoyé une lettre au Gouvernement jurassien pour s'indigner contre le démantèlement de services aux Franches-Montagnes

Le Conseil communal du Noirmont vient d’envoyer une lettre au Gouvernement jurassien dans laquelle il estime que les services offerts à la population des Franches-Montagnes sont en train d’être démantelés. Dans ce courrier, les autorités noirmonnières parlent de plusieurs sujets qu’elles jugent préoccupants comme le fait qu'il n'y ait plus d'administration de la Croix-Rouge aux Franches-Montagnes, la disparition de l’oncologie sur le site hospitalier de Saignelégier, les menaces autour des urgences et des ambulances ou encore le risque de supprimer la permanence à la gare du Noirmont. Le Conseil communal parle d’indignation ou encore d’inquiétudes et assure qu’il relaie les craintes de la population.

Avis non-partagé par les autres maires taignons

A la base, le maire du Noirmont, Jacques Bassang, aurait souhaité que ses collègues franc-montagnards s’associent à sa démarche et signent également la missive. Mais, jeudi dernier, lors de l’assemblée des maires taignons, les autres élus n’ont pas souhaité participer. Le Conseil communal du Noirmont a donc décidé de poursuivre la démarche seul.

La réaction du Gouvernement

Les membres du Gouvernement jurassien ont pris connaissance de cette lettre vendredi. Ils en discuteront mardi en séance. Le ministre des Communes, Michel Thentz, affirme que l’exécutif jurassien prendra ce texte en considération et qu’il y répondra au plus près de sa conscience. Il souhaite contacter les autorités du Noirmont pour expliquer les choix du Gouvernement le plus précisément possible. Il aimerait surtout pouvoir ôter ce sentiment de crainte qui anime les habitants de cette commune taignonne. Michel Thentz réaffirme que les autorités jurassiennes ne veulent en aucun cas dénigrer les villages du district des Franches-Montagnes. /mle+sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus