La grogne monte dans les campagnes

L’assemblée générale de la CJA est aussi l’occasion pour les agriculteurs de s’exprimer. Vendredi ...
La grogne monte dans les campagnes

CJA L'assemblée générale de la Chambre jurassienne de l'agriculture

L’assemblée générale de la CJA est aussi l’occasion pour les agriculteurs de s’exprimer. Vendredi matin, la Chambre jurassienne d’agriculture a tenu sa séance annuelle à St-Ursanne. Près de septante membres étaient présents, ainsi qu’une trentaine d’invités, dont le Ministre de l’économie Michel Probst, le Conseiller aux Etats socialiste jurassien Claude Hêche et le Conseiller national PDC jurassien Jean-Paul Gschwind. Le président de la CJA Philippe Jeannerat, dans son mot d’introduction, a fait le bilan d’une année morose pour les cultures. L’entrée en force de la Politique agricole 2014-2017 a aussi été commentée. Les agriculteurs jurassiens doivent dorénavant travailler avec ce nouvel outil, alors que des points restent encore à éclaircir. Les relations houleuses entre le Service de la consommation et des affaires vétérinaires et le monde rural ont aussi été abordées. L’application des nouvelles lois sur la détention des animaux, entrées en vigueur en septembre, provoque le mécontentement des paysans, surtout lorsque les contrôles débouchent sur des sanctions jugées disproportionnées. Michel Darbellay, le directeur de la CJA, a mis en avant le manque d’empathie des autorités face à des situations parfois compliquées. La Chambre jurassienne d’agriculture tente de trouver des solutions pour rétablir la confiance. Des discussions ont lieu avec la vétérinaire cantonale et son ministre.

Un réel malaise

Lors du dernier point de l’assemblée, plusieurs agriculteurs ont pris la parole pour exprimer leur ras-le-bol face aux directives toujours plus exigeantes et restrictives imposées notamment par la nouvelle politique agricole. La PA 14-17 valorise le paysage et la protection de l’environnement, au détriment de la production alimentaire. Certains sont arrivés à la conclusion qu’ils n’étaient plus fiers de leur métier. La Chambre jurassienne d’agriculture entend et comprend ces critiques. Sa mission est de vulgariser cette nouvelle politique agricole pour que chaque exploitation puisse se l’approprier. Enfin, il faut déjà se tourner vers la prochaine PA 2018-2021. L’initiative pour la sécurité alimentaire, lancée dernièrement par l’Union suisse des paysans, va dans ce sens.

Du nouveau au comité

La Chambre jurassienne d’agriculture a proposé à ses membres de modifier ses statuts. Le comité ne sera plus composé de deux membres par section, mais d’un seul. Les trois postes vacants reviennent à des personnes actives dans les secteurs de production, à savoir la production bovine et laitière, la production végétale, et l’élevage chevalin et petits bétails. Cette petite révolution permettra à la CJA de réagir plus rapidement aux problèmes ressentis dans les différentes exploitations jurassiennes. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus