Une affaire classée en 30 minutes

Vandalisme et violence verbale… Le tribunal de Porrentruy s’est penché mardi sur le cas d’un ...
Une affaire classée en 30 minutes

Vandalisme et violence verbale… Le tribunal de Porrentruy s’est penché mardi sur le cas d’un homme accusé d’incitation à la haine raciale et de dommages à la propriété. Le 2 septembre dernier, l’individu s’est rendu dans un restaurant de Porrentruy armé d’une barre à mine. Il y a tenu des propos racistes à l’égard de personnes de nationalité turque qui s’y trouvaient et a fracassé un panneau publicitaire, une table et une chaise.

Compte tenu de l’état psychologique de cet homme, l’affaire a rapidement trouvé son épilogue. Les plaintes pour menaces et dommages à la propriété ont été classées et retirées suite aux excuses du prévenu. Restaient alors les accusations d’incitation à la haine raciale et de conduite inconvenante. Là encore, l’homme âgé de 28 ans a été libéré de ces chefs d’inculpations. Le juge a, en effet, retenu l’irresponsabilité totale du prévenu. Ce dernier souffre de schizophrénie paranoïde et d’un retard mental léger. L’individu, actuellement à l’Assurance Invalidité, devra suivre un traitement médical et psychiatrique durant les cinq prochaines années. A cela s’ajoute un suivi mensuel par un assistant de probation. Les frais judiciaires seront, eux, à la charge de l’Etat. /jpp+iqu

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus