Pas de RH pour le chancelier

Porrentruy

Les Ressources humaines de la ville de Porrentruy ne seront finalement pas du ressort du futur chancelier. Dans l’offre de l’emploi pour ce poste, le Conseil municipal avait demandé que le candidat possède des connaissances en gestion du personnel, une nouveauté par rapport au travail de l’actuel chancelier. Mais l’exécutif ne peut modifier les cahiers des charges, puisqu’ils sont détaillés dans le Règlement d’organisation et de l’administration communal. Et le ROAC ne peut être changé sans passer par le Conseil de ville et le peuple. Une démarche que l’exécutif n’a pas entreprise, alors que le chancelier, François Valley, entre en fonction le 1er avril. L’élu PCSI, Victor Giordano, avait relevé ces agissements. Le conseiller de ville se dit « content » que l’exécutif ait finalement respecté le ROAC. Par contre, son recours devant la Cour administrative est maintenu, puisqu’il porte sur la procédure de nomination du chancelier.

Finalement, les Ressources humaines restent du domaine de la cheffe du service ressources et prestations à la population. Par contre, si un problème survient entre deux chefs de service, François Valley se verra peut-être confier la gestion de ce problème. Pierre-Arnauld Fueg, le maire, soutient que le souhait dès le début n’était pas de modifier les cahiers des charges. Mais il rappelle que le ROAC, trop précis, n’est plus adapté pour faire évoluer l’administration.

François Valley le futur chancelier, comprend que l’exécutif respecte le ROAC. Mais selon lui, « rien n’est figé ». Le Règlement d’organisation et d’administration communal pourrait être modifié et de ce fait son cahier des charges aussi. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus