Un vent de liberté retrouvée souffle sur les Jardins

Souvenirs des années de liberté aux Jardins. La Confrérie des Jardiniers remet l’ouvrage sur ...
Un vent de liberté retrouvée souffle sur les Jardins

Les Jardins de la Liberté Les Jardins de la Liberté

Souvenirs des années de liberté aux Jardins. La Confrérie des Jardiniers remet l’ouvrage sur le métier, moins d’un an après « Révolte aux Jardins ». A l’occasion du 725e anniversaire de la ville de Delémont et avec le soutien de la municipalité, elle revisite avec le musicien Florent Brancucci l’édition de 1989 dans « Rappelez-vous… les Jardins de la Liberté ». Sept représentations sont prévues à la salle St-Georges de fin octobre à début novembre.

 

Des retrouvailles…

L’idée est née de l’envie de Florent Brancucci, créateur de la musique originale, de revisiter les chansons pour un enregistrement. Comme les Jardiniers avaient été approchés par la commune, il a été décidé de réadapter les « Jardins de la Liberté », joué en 1989 et qui a été le déclencheur des Jardins. Florent Brancucci a planché sur une réorchestration des musiques pour les adapter à un chœur plus petit. Deux solistes ont été engagés.

Les Jardiniers sont aussi allés chercher le metteur en scène Gérard Demierre, déjà présent en 1989. Il a été ravi de retrouver la région et de se pencher à nouveau sur ce mot « liberté » qui avait provoqué un déclic chez lui à l’époque, dans un Jura qui bougeait beaucoup. Le spectacle de 2014 fait le trait d’union et pose la question : « que sont devenues ces libertés ? », avec comme point de départ les « Jardins » d’il y a 25 ans.

On retrouve les anciens protagonistes qui séjournent désormais dans une petite maison de retraite. Un lieu qui restreint leurs libertés et dont ils s’échappent un soir pour faire la fête. Ils rencontrent en chemin une troupe d’artistes qui viennent de sortir de scène.

La municipalité assure les arrières…

Pour son 725e anniversaire, la ville de Delémont a mis l’accent sur trois événements : le festival de BD, le Tour de Suisse et le spectacle des Jardins. Pour cette dernière manifestation, la municipalité a débloqué un budget global de 40'000 francs. C’est aussi la ville qui gérera la billetterie. La Confrérie des Jardiniers ne prend ainsi pas de risque financier. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus