Sciences de la vie et technologies pour le Parc de l'Innovation

La candidature du Jura, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville pour devenir un site dans le réseau ...
Sciences de la vie et technologies pour le Parc de l'Innovation

  De gauche à droite: Dr Franz Saladin (directeur de la Chambre de commerce des deux Bâle), Thomas Weber (chef du Département de l'Economie de Bâle-Campagne), Christoph Brutschin (chef du Département de l'Economie de Bâle-Ville) et Michel Probst (chef du Département de l'Economie du Canton du Jura).

La candidature du Jura, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville pour devenir un site dans le réseau du Parc national d’Innovation a été ficelée. Elle a été présentée à la presse ce lundi matin. Les trois cantons ont déposé un dossier à Berne. Le délai de dépôt des dossiers a été fixé à la fin de ce mois. La Confédération devrait trancher d’ici le mois de juin.

Sciences de la vie et technologies comme fils conducteurs

Le Parc d’Innovation suisse, région Suisse du Nord-Ouest (PIS CHNO) va se focaliser dans le domaine « Biomedical Engineering, Sciences and Technologies ». Il s’agit en fait des sciences de la vie classiques, mais également des technologies et des nouvelles combinaisons et interfaces qui s’y sont intégrées. Le Jura aura un rôle déterminant à jouer en ce qui concerne la microtechnique et principalement dans le domaine médical. Ce projet entend intégrer plusieurs chercheurs actifs dans le Jura avec des compétences importantes.

Ce sera à Allschwil

La zone de « Bachgraben » à Allschwil, dans le canton de Bâle-Campagne, a été retenue pour accueillir le site principal. Il s’agit d’un choix stratégique et pratique, selon les trois cantons. Le terrain serait en effet à disposition très rapidement, ce qui permettrait de commencer les travaux au début de l’année 2015, pour autant que le projet des trois entités soit retenu. D’autre part, la zone est déjà équipée d’un laboratoire. Ce choix n’est pas un problème pour le canton du Jura. Celui-ci disposerait d’une antenne sur le site d’Innodel, à Delémont.

Les entreprises bâloises d’abord réticentes puis convaincues

Le choix des deux Bâle de s’allier avec le Jura n’a pas fait immédiatement l’unanimité dans les entreprises bâloises. Elles ont été nombreuses à douter du bien-fondé de cette union. Après plusieurs discussions, elles ont toutefois affirmé leur ouverture. De grandes entreprises, telles que Novartis ou Roche, ont été particulièrement enthousiastes à l’idée de bénéficier d’une main d’œuvre basée dans le Jura et particulièrement compétente, selon le conseiller d’Etat du canton de Bâle-Campagne, Thomas Weber.

Et la suite ?

Le calendrier a été particulièrement bien établi. Les travaux débuteraient au début de 2015 sur le terrain du « Bachgraben » à Allschwil. L’investissement total s’élève à environ 15 millions de francs pour ce projet d’envergure nationale, voire internationale. La répartition des frais n’a pas encore été établie par les différents acteurs. L’objectif avoué consiste à aboutir à une autonomie financière après 5 ans. Les acteurs ont avoué compter énormément sur les investisseurs privés pour mettre ce projet sur les bons rails et faire de ce PIS CHNO une plateforme incontournable dans le paysage économique du pays. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus