Attention… aux poissons d’avril !

 poisson d'avril

Que les supporters du HC Ajoie se rassurent : l’équipe pourra bien jouer ses matches à domicile à Porrentruy la saison prochaine. Le club jurassien n’a reçu aucune directive de la Ligue nationale de hockey sur glace pour lui demander d’améliorer en urgence les infrastructures de la patinoire du Voyeboeuf. Le président du HCA Patrick Hauert s’est prêté au jeu du poisson d’avril.

 

Pas de bison à l’horizon

Pas la peine de sortir vos jumelles, ce n’est pas demain que vous croiserez un bison entre Roche-d’Or et Montvoie. La rédaction vous a concocté un poisson d’avril avec la complicité de Michel Prêtre, éleveur de bisons à Boncourt, et l’Office de l’Environnement. Le cliché n’a pas été pris dans nos forêts, mais sur internet. Par contre, il s’agit bel et bien d’une femelle de l’espèce des bisons d’Europe.

 

Un poisson d’avril, mais peut-être bientôt une réalité

Plusieurs projets existent pour que l’animal retrouve les forêts suisses. L’espèce a disparu du pays au 12ème siècle. Un groupe de scientifiques tente de réintroduire le bison d’Europe dans la chaîne jurassienne. Le troupeau paîtrait d’abord dans de grands enclos, puis serait mis en liberté après une dizaine d’années. Mais il faudra d’abord convaincre les autorités fédérales, cantonales et communales, ainsi que les propriétaires de forêts.

Dans le Nord vaudois à Suchy, le projet pourrait aboutir, selon Migros Magazine. La commune, propriétaire de forêts, est emballée et le canton de Vaud a donné son feu vert. Entre six et huit bovidés pourraient vivre dans un grand parc clôturé. /nqu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus