Un dîner avec les Yéniches à Aarau

Rencontre avec les Yéniches le temps d’un repas. Le chef du service des communes a invité jeudi ...
Un dîner avec les Yéniches à Aarau

 L'aire d'accueil des gens du voyage suisses à Aarau Le panneau pour accueillir les gens du voyage suisses sur l'aire d'Aarau.

Rencontre avec les Yéniches le temps d’un repas. Le chef du service des communes a invité jeudi les médias à découvrir une aire d’accueil des gens du voyage suisses à Aarau. Des Yéniches, la principale communauté nomade suisse, nous ont offert le dîner. Les objectifs de cette visite pour Raphaël Schneider étaient multiples. Dans un premier temps, le canton d’Argovie est souvent cité en exemple, puisqu’il a créé cinq lieux pour accueillir les populations nomades suisses et étrangères. En tout, une centaine de caravanes peuvent stationner dans le canton. Le site de Aarau, dédié aux Suisses, est particulièrement bien adapté avec un accès facilité à l’eau et à l’électricité et des sanitaires, que les Yéniches entretiennent. Le Jura, qui doit concevoir deux zones dans le canton, une pour les étrangers et une pour les suisses, pourrait s’inspirer de l’exemple argovien.

Le second objectif est de maintenir le dialogue entre les autorités jurassiennes et la communauté nomade suisse. Une population qui était accueillie auparavant à Courgenay, avant que le camping ne ferme. Il s’agissait aussi de prendre note des attentes de nos hôtes au sujet d’une future aire dans le Jura.

 

Les Yéniches, des citoyens suisses

Pour les Yéniches, c’était aussi l’occasion de se faire connaître. Leur communauté souffre de l’opinion générale sur les gens du voyage. Ils souhaitent se distancer de ces clichés. Sylvie, une Yéniche rencontrée jeudi, le répète : « Nous sommes des citoyens suisses avec une culture suisse ». Le camp est propre et bien tenu. Les sanitaires sont entretenus et la forêt à proximité n’est pas souillée. A travers cette matinée, cette communauté souhaite dénoncer les amalgames que les sédentaires ont envers les nomades.

 

La communauté étrangère

Dans le Jura, c’est l’accueil des gens du voyage étrangers qui fait débat. Raphaël Schneider, le chef du service des communes, a trouvé, auprès de la communauté yéniche, des réponses pour accueillir les autres populations. Les gens du voyage suisses souffrent de la même descrimination. Ils souhaient aussi des places d'accueil dans chaque canton. /nqu

Reportage au sein de la communauté Yéniche, Sylvie nous parle de leur mode de vie.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus