Solidarité avec les villes

Les communes jurassiennes qui disposent d’un agent communal ne veulent pas de la fusion des ...
Solidarité avec les villes

Maire de Courroux, Alain Guédat ne compte pas lâcher son agent communal Maire de Courroux, Alain Guédat ne compte pas lâcher son agent communal

Les communes jurassiennes qui disposent d’un agent communal ne veulent pas de la fusion des polices. Elles penchent en faveur de la synergie, la seconde variante prévue dans le projet de loi Police 2015. La consultation est arrivée à son terme à la fin du mois dernier. Courroux et Saignelégier emploient encore un agent qui effectue des tâches de police (pas un huissier ou un garde police).

La première commune défendra son pandore bec et ongles. Son maire Alain Guédat estime que la présence de cet agent, sa proximité avec la population et sa rapidité d’intervention sont un atout pour Courroux. A Saignelégier, on penche plutôt en faveur de la synergie par solidarité. Le maire Joël Vallat veut soutenir le combat de Delémont et Porrentruy qui se démènent conserver leur police communale. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes