Bisbille autour de l’UHMP

Parlement jurassien

Une interpellation qui jette le discrédit sur l’Unité Hospitalière Médico-Psychologique de Delémont. Mercredi matin, Murielle Macchi-Berdat a déposé une intervention auprès du Parlement jurassien. La députée socialiste y dénonçait le fait que la médecin-cheffe de l’UHMP ne dispose pas de titre FMH en psychiatrie. L’élue s’interrogeait du coup sur la crédibilité du service, mais aussi sur la qualité des prises en charge.

 

C’est de la diffamation !

A peine le texte déposé, l’Hôpital du Jura n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué diffusé l’après-midi, l’HJU dénonce « des accusations infondées et diffamatoires ». La direction de l’hôpital du Jura indique que la médecin-cheffe de l’UHMP possède bel et bien son titre FMH et figure dans le registre officiel. « Non seulement ces accusations sont totalement fausses, mais elles décrédibilisent la médecin-cheffe en question, ainsi que l’Hôpital du Jura et le Parlement », relève encore le communiqué. La direction de l’HJU regrette que la députée socialiste n’ait jamais cherché à entrer en contact avec l’institution pour vérifier ses affirmations.

 

La députée campe sur ses positions

La députée socialiste persiste et signe. Murielle Macchi Berdat a précisé à son tour dans un communiqué diffusé dans l’après-midi avoir discuté de ses interrogations au sein de son groupe (PS) avant le dépôt de son intervention. Le Ministre de la santé y a partagé ses inquiétudes et mentionné le prochain audit externe sur le fonctionnement de l’UHMP. Toujours selon le communiqué, plusieurs collaborateurs du service ont également fait part de leurs difficultés à la socialiste. Qui plus est, la médecin-cheffe en question ne serait plus au bénéfice de la reconnaissance nécessaire pour la formation de médecins assistants, d’après la députée. Des éléments qui poussent Murielle Macchi Berdat à penser qu’il y a bel et bien des dysfonctionnements au sein de ce service. Elle maintient donc son interpellation.

Michel Thentz appelle quant à lui à davantage de sérénité. Le Ministre de la santé se dit conscient des problèmes qui existent au sein de l’UHMP et qui sont connus. La situation est toutefois en passe d’être réglée, selon lui. L’audit externe devrait pointer les lacunes du service et livrer des pistes pour y remédier. Il est dès lors d’avis qu’il faut calmer le jeu… /iqu+afa

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus