Pas de classes, ni de crèche à l'Ecole de culture générale

Une séance éclair pour le Conseil de ville de Delémont. Pour leur quatrième session de l’année ...
Pas de classes, ni de crèche à l'Ecole de culture générale

l'Ecole de culture générale à Delémont L'Ecole de culture générale à Delémont accueillera, à l'avenir, des bureaux administratifs du canton.

Une séance éclair pour le Conseil de ville de Delémont. Pour leur quatrième session de l’année, les élus ont bouclé l’ordre du jour peu fourni en moins d’une heure et demie lundi soir.

Durant les questions orales, une nouvelle non des moindres a toutefois retenu l’attention. Sur une question de l’élue CS-POP-Verts Emilie Schindelholz-Aeschbacher, la conseillère communale en charge des écoles, Esther Gelso, a informé l’assemblée de deux projets mort-nés. La ville de Delémont a dernièrement fait la demande au canton du Jura de disposer des locaux de l’Ecole de culture générale qui seront libérés ces prochaines années - les étudiants devraient rejoindre le nouveau site de la Division santé-social-arts du CEJEF à l’horizon 2018-2019 - pour y installer des classes primaires et une crèche. Les autorités cantonales, propriétaires du site, ont décidé de ne pas entrer en matière, car elles souhaitent y rassembler plusieurs services cantonaux. Par la même occasion, la conseillère communale nous a appris que le même refus était intervenu par le canton pour le projet des Arquebusiers.

Autres pistes ?

Ainsi, la capitale jurassienne est toujours à la recherche de locaux vides pour y installer classes primaires et crèches. « Nous nous sommes intéressés au bâtiment du Pré Guillaume, et notamment les locaux de la banque UBS, qui déménage à la fin du mois de mai, mais le loyer est bien au-delà de notre budget », se désole Esther Gelso. « Nous sommes donc toujours à la recherche de solutions rapides. Une piste pourrait se profiler en zone industrielle grâce à un partenariat public-privé », précise, sans en dévoiler davantage, la conseillère communale.

A noter encore que les conseillers de ville delémontains ont refusé une motion interne de Christophe Günter, par 19 voix contre et 12 pour. L’élu PLR souhaitait une meilleure présentation des messages du Conseil communal au Conseil de ville en demandant qu’à l’avenir, les messages présentés au législatif contiennent impérativement les préavis écrits des commissions compétentes sans quoi ils seront traités lors de la séance du Conseil de ville suivante. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus