Une descente aux enfers

Une ribambelle de délits pour assouvir son addiction. Un Suisse de 41 ans comparaissait mardi ...
Une descente aux enfers

Palais de justice

Une ribambelle de délits pour assouvir son addiction. Un Suisse de 41 ans comparaissait mardi devant le Tribunal de première instance de Porrentruy. Il a été reconnu coupable de 23 cambriolages et tentatives de vol, de dommages à la propriété, d’utilisation frauduleuse d’un ordinateur, ainsi que d’infractions à la loi fédérale sur les stupéfiants. Ces faits ont été commis entre septembre 2011 et juin 2013 surtout à Porrentruy. Les sommes dérobées permettaient à l’auteur de se procurer de la drogue. Le Tribunal pénal, composé de trois magistrats, l’a condamné à deux ans de prison ferme et une amende de 500 francs. C’est sa dixième condamnation.

 

Compte-rendu d’audience

C’est un homme fragile qui s’est présenté devant la justice. Ce Suisse âgé d’une quarantaine d’années essaie de se sortir de la drogue. C’est le manque de cocaïne qui le poussait à commettre ces délits. D’ailleurs, il ne souvient pas de certains cambriolages, tellement il était défoncé. Depuis quelques mois, il assure avoir changé. Il a suivi une cure de désintoxication. Le prévenu travaille à 50% dans une institution, il poursuit une thérapie avec différents spécialistes. Et il devrait bientôt débuter une formation. Sur le plan personnel, l’homme est en couple et son amie est enceinte. Des éléments qui poussent à croire que l’accusé va mieux. Mais selon la procureure, il tenait les mêmes propos et vivait dans la même situation lors d’une précédente condamnation. Le Tribunal pénal n’a pas voulu courir le risque de récidive. Le prévenu devra donc conjuguer son traitement et une peine de prison ferme. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus