Un écart de plus devant la justice

Un casier judiciaire qualifié d’effrayant par la juge Lydie Montavon-Terrier. Un Suisse de ...
Un écart de plus devant la justice

Palais de justice

Un casier judiciaire qualifié d’effrayant par la juge Lydie Montavon-Terrier. Un Suisse de 26 ans comparaissait mardi devant le Tribunal de première instance à Porrentruy. Il était accusé de différents délits commis entre octobre 2011 et mars 2013. L’acte d’accusation comprenait notamment : vol, dommage à la propriété, injures, menaces, violation de domicile, voies de fait et différentes infractions à la Loi sur la circulation routière.

Ce Bruntrutain aurait participé à un cambriolage en octobre 2011, ce qu’il a démenti. La Cour a décidé de le libérer de cet acte au vu du peu d’éléments à disposition. Lors de l’audience, un plaignant est venu témoigner, il accusait le jeune homme d’injures, de menaces, de voies de fait et encore de violation de domicile en octobre 2012. Mais parallèlement, le prévenu a aussi porté plainte à l’encontre de cette personne. Finalement, une convention a été signée. Ils se sont présentés leurs excuses en échange du retrait mutuel de leurs plaintes. En définitive, ce sont les infractions à la Loi sur la circulation routière qui ont pesé lourd dans ce dossier. À plusieurs reprises, ce Suisse de 26 ans a roulé sans permis et alcoolisé avec 1,66 ou encore 1,99 pour mille d’alcool dans le sang.

La Cour l'a condamné à quatre mois d’emprisonnement, alors qu’il purge actuellement depuis octobre quinze mois de privation de liberté pour des faits similaires. La juge espère que ces quelques mois de détention permettront au jeune homme de « reprendre son avenir en main ». /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus