Deux gros crédits pour l’équipement

De l’eau et des routes pour le Conseil de ville de Porrentruy. Le législatif bruntrutain devra ...
Deux gros crédits pour l’équipement

Porrentruy

De l’eau et des routes pour le Conseil de ville de Porrentruy. Le législatif bruntrutain devra se prononcer jeudi soir sur deux crédits. Le premier concerne la poursuite de la viabilisation de la zone d’activité en Roche de Mars, un secteur situé en direction d’Alle. Il est divisé en quatre investissements pour une valeur totale de près de 700'000 francs. Cette somme doit permettre d’aménager une route pour rendre accessible toutes les parcelles, soit environ 20'000 m2. Toutes les conduites et canalisations passeront sous la chaussée, surélevée de 80 cm pour répondre au danger de crue. Les travaux devraient débuter en août et s’achever en octobre. Le délai est serré, puisque le Conseil municipal aimerait profiter de synergies avec la construction de la nouvelle centrale de chauffage à distance au lieu-dit Sur Roche de Mars. Et la demande est là, puisque des entreprises se sont déjà montrées intéressées par ces terrains.

Un million le kilomètre

Le second gros objet de cette séance sera le crédit-cadre de 2,5 millions de francs en vue du renouvellement des conduites d’eau potable. Cette somme devrait permettre de financer le remplacement de 2'445 mètres jusqu’en 2019. L’assainissement d’une conduite coûte environ un million de francs par kilomètre. En 2009, le peuple avait déjà accepté un premier crédit-cadre de 2,5 millions de francs. Cet argent avait permis entre autres de sectoriser la ville afin de repérer plus facilement les fuites d’eau. Ainsi en 2010, le réseau de Porrentruy perdait 42% de son eau potable, alors qu’aujourd’hui les fuites ne s’élèvent plus qu’à 22%. Ce qui représente une économie d’environ 200'000 m3 d’or bleu. L’objectif pour la ville est d’atteindre la moyenne suisse de 12% à l’horizon 2019. Avec une moyenne de 500 mètres par année, les 50 kilomètres de conduites de Porrentruy devraient être entièrement renouvelés dans 80 ans. Si le Conseil de ville donne son accord jeudi soir, les habitants devront se prononcer sur cet objet lors d’une prochaine votation. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus