Un scrutin qui divise les citoyens de Delémont

Delémont

L’un sera vendu, l’autre pas. Les citoyens de Delémont se sont prononcés aujourd’hui sur la vente de deux immeubles par la ville. Les avis étaient plutôt partagés. Le peuple a refusé cet après-midi la vente du bâtiment situé à la rue Franche pour 46 voix, soit 50,60% des votants. Par contre, la bâtisse à la route de Domont pourra être vendue. 50,25 % des ayants droit ont accepté la proposition du Conseil de ville, ce qui représente une différence de 19 bulletins. Le taux de participation s’élève à 43,67%.

Le verre à moitié vide ou à moitié plein

Le responsable du comité référendaire considère ce scrutin comme « un verre à moitié vide ou à moitié plein ». Pour Rémy Meury, c’est tout de même une petite déception. Les locataires de l’immeuble situé à la route de Domont devront quitter leur logement et il estime qu’ils ne trouveront pas d’autres appartements en ville à des prix modestes. Selon lui, le fait que le bâtiment de la rue Franche abrite une association, la Puce verte, a pesé dans la balance.

Plus de logements sociaux

Le maire de Delémont se dit satisfait par la décision de vendre l’immeuble situé à la route de Domont. Pierre Kohler tire les conclusions de ce scrutin serré. Selon lui, le Conseil communal doit « prendre conscience qu’une faible majorité ou une forte minorité souhaiterait plus de logements sociaux ». Le maire de Delémont pense mener « une politique plus agressive pour permettre à des gens qui sont en difficulté d’obtenir un appartement qui appartient à la ville ». /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus