Les députés s'inquiètent pour l'école, la ministre calme le jeu

Un tsunami au service de l’enseignement. Le mot a été lâché par le député Maurice Jobin mercredi ...
Les députés s'inquiètent pour l'école, la ministre calme le jeu

On n'a pas fini de parler école dans le Jura... On n'a pas fini de parler école dans le Jura...

Un tsunami au service de l’enseignement. Le mot a été lâché par le député Maurice Jobin mercredi matin à la tribune du Parlement jurassien. Le démocrate-chrétien d’Alle a profité de l’heure des questions orales pour demander si la récente démission du chef de service Fabien Crelier est révélatrice de dysfonctionnements et le signe qu’une bombe à retardement est sur le point d’exploser. L’élu PDC voulait aussi savoir si un audit est envisagé. Directement interpellée, la ministre de la formation Elisabeth Baume-Schneider s’est voulue rassurante. Elle a tenu à mettre en avant les sollicitations de plus en plus nombreuses dont le Service de l’Enseignement doit faire face. « Cette multitude de demandes nécessite une clarification des missions et des procédures. Aucun audit n’est envisagé pour le moment. »

Flop du projet d’arrondissements

Autre député inquiet pour l’école jurassienne, le libéral-radical Alain Bollinger. Le Bruntrutain a pris la parole pour s’enquérir de la réorganisation des arrondissements scolaires. Il a demandé si le projet, destiné à résoudre les problèmes organisationnels, était toujours à l’ordre du jour ou si un plan B était envisagé. Elisabeth Baume-Schneider n’y est pas allée par quatre chemins. Le projet a été perçu comme un « flop total » lors de sa phase de consultation. Elle ne songe pas à l’imposer, mais il n’existe pas d’autre plan actuellement. /rce


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus