Saulcy lorgne vers La Courtine

Collaborer pour ne pas rester seule face à son avenir. La commune de Saulcy a lancé des démarches ...
Saulcy lorgne vers La Courtine

Vue aérienne de Saulcy Vue aérienne de Saulcy

Collaborer pour ne pas rester seule face à son avenir. La commune de Saulcy a lancé des démarches pour améliorer sa situation. Sous l’impulsion de son nouveau maire René Cerf, le Conseil a pris langue avec ses homologues de Lajoux et Les Genevez. Il livrera des informations détaillées lors de l’assemblée communale du lundi 30 juin. Cette réflexion intervient à peine deux ans après le refus des citoyens du village d’adhérer à la fusion de Haute-Sorne.

Clairement, le Conseil communal de Saulcy veut se tourner vers La Courtine. Et les autorités des deux villages voisins semblent l’accueillir volontiers. La volonté est de trouver des synergies, les thèmes ne manquent pas. Ouvrier communal, secrétariat, embellissement, ou encore home médicalisé, mais aussi des sujets bien plus sensibles. La déchetterie, tout en sachant que Saulcy fait partie du SEOD alors que Lajoux et Les Genevez travaillent avec Celtor ; le SIS car les pompiers de Saulcy font partie du corps de Haute-Sorne alors que « la logique géographique » voudrait qu’ils rejoignent le SIS La Courtine. L’ECA Jura nous a confirmé qu’il verrait la chose d’un bon œil.

Les trois maires insistent bien sur un point: aucune décision n’est prise pour l’heure, aucune décision ne sera prise sans l’aval des assemblées communales et le rendez-vous du 30 juin à Saulcy n’a qu’un seul but: informer.

Fusion: le mot à ne pas prononcer

Ces réflexions doivent-elles aboutir à terme à une possible fusion des trois communes, qui ne font à ce jour pas partie du même district ? « Je ne veux pas entendre parler du mot fusion tant que je serai maire de Saulcy » répond catégoriquement René Cerf. Ses homologues Raymond Jecker et Jean-Claude Rossinelli tiennent le même discours. Il est exclu d’évoquer une possible fusion des trois communes, même sur le long terme. Lajoux et Les Genevez ont rejeté le projet franc-montagnard, Saulcy n’a pas voulu de celui de Haute-Sorne. Il n’est pas question donc de relancer ce genre de processus.

La volonté de ces collaborations est d’améliorer l’attractivité et l’efficacité des trois communes, mais René Cerf insiste : « J’espère que cela ne provoquera pas de nouvelles dissensions ». /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus