Lutter contre la surpopulation des chats harets

La camionnette de Roland Hermann Les bénévoles de l'AJPA sillonnent quotidiennement le canton du Jura pour venir en aide aux animaux abandonnés, perdus ou pour stériliser et soigner les chats harets.

Entre 10'000 et 20’000 chats harets peuplent notre canton. C’est le résultat des dernières statistiques de l’Association Jurassienne de Protection des Animaux (AJPA). Les chats harets sont des animaux sauvages ou des félins domestiques retournés à l’état sauvage. Ces derniers posent problème dans le Jura. Un des principaux buts de l'AJPA est de capturer ces chats pour les stériliser avant de les relâcher.

Raisons sanitaires avant tout

Vivant en forêt ou à proximité des fermes, ces chats harets doivent être stérilisés afin d’éviter la surpopulation. Selon Roland Hermann, il y a aussi un risque sanitaire à cette action. En effet, les chats sauvages peuvent se loger dans les bottes de paille ou de foin pour mettre bas, ce qui peut transmettre certaines maladies. Les bénévoles de l’AJPA travaillent en étroite collaboration avec la vétérinaire cantonale Anne Ceppi pour la stérilisation des chats.

Un problème national

La problématique des chats harets prévaut dans tout le pays. Chaque année, la Protection Suisse des Animaux dépense entre 3 et 4 millions de francs pour leur stérilisation. Selon Roland Hermann, près de 10'000 francs annuels sont accordés dans le canton du Jura. /aro


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus