« Un combat sans épée »

Sept plaintes animées par la peur. Un jeune homme de Delémont a comparu jeudi matin devant ...
« Un combat sans épée »

Le château de Porrentruy

Sept plaintes animées par la peur. Un jeune homme delémontain a comparu jeudi matin devant le Tribunal de première instance à Porrentruy. Il est accusé de menaces, violences sur un fonctionnaire, dommages à la propriété et infractions à la loi sur les stupéfiants. Il a notamment agressé les plaignants avec des tessons de bouteilles et un couteau. Ces faits, perpetrés dans un état second, remontent à la fin de l’année 2011.

Victime de trouble bipolaire, l’accusé suit un traitement depuis deux ans. Le passé du prévenu n'est pas étranger à sa maladie, une jeunesse difficile qui a été marquée par plusieurs décès proches. Le jeune homme a comparé sa vie à « un combat dans lequel il aurait perdu son épée ».  Il travaille à Delémont depuis septembre 2013 et a affirmé essayer « de remonter la pente avec ardeur et persévérance ».

Suite à une expertise psychiatrique moins positive portant surtout sur le risque de rechute de l’accusé et son imprévisibilité, le ministère public a proposé de l’interner. Pour l’avocat du prévenu, une telle mesure risquerait de casser les efforts et la vie de son client. Les deux années de traitement ont été les premières sans accros du jeune homme.

Le verdict sera rendu le vendredi 22 août. /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus