Une pétition avec 5'294 signatures

La pétition contre la fermeture des urgences la nuit à Porrentruy a fait mouche. En l’espace ...
Une pétition avec 5'294 signatures

La pétition contre la fermeture des urgences la nuit à Porrentruy a été remise à la Chancellerie d'Etat à Delémont La pétition contre la fermeture des urgences la nuit à Porrentruy a été remise à la Chancellerie D'Etat à Delémont

La pétition contre la fermeture des urgences la nuit à Porrentruy a fait mouche. En l’espace de deux mois, 5'294 personnes ont signé le document. Les signatures ont été remises jeudi après-midi à la Chancellerie d’Etat à Delémont. La récolte a été initiée par une jeune femme apolitique, Stéphanie Léchenne, à la suite de la présentation par l’Hôpital du Jura du nouveau concept sanitaire extrahospitalier devant le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Parmi les mesures présentées figurait la fermeture du service des urgences durant la nuit sur le site de Porrentruy. Face au manque de réaction des maires ajoulots, la jeune femme a créé un groupe Facebook, puis une pétition sur Internet et ensuite une pétition sur papier. Les signataires sont évidemment des Ajoulots, mais aussi des habitants du reste du canton, des frontaliers, ou des Jurassiens de l’extérieur. Selon un des pétitionnaires, Alain Bregnard, peu de personnes ont refusé de signer. Les réactions étaient plutôt positives, « enfin ça bouge », ou encore « l’Ajoie a assez donné ».

Les pétitionnaires souhaitent être reçus par le Gouvernement et par la direction de l’H-JU. Alain Bregnard espère également que les élus ajoulots au Parlement prennent position dans ce dossier lorsqu’il passera devant le législatif. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus