Les ouvriers jurassiens de la construction protestent

Unia

150 francs de plus par mois. Les travailleurs des plus grandes entreprises de construction jurassiennes se sont retrouvés vendredi à Delémont. 130 constructeurs de routes ou maçons se sont déplacés avec le syndicat Unia sur le chantier de l’Ecole professionnelle commerciale. Mais la revendication est nationale : tous les travailleurs de Suisse manifestent pour une augmentation de leur salaire dès l’année prochaine.

 

Pénibilité du travail

Pour revendiquer leur exigence, les ouvriers de la construction mettent en avant la difficulté de leur travail, les risques encourus et la hausse du coût de la vie. Selon le syndicat Unia, leur salaire stagne ou n’a que très peu évolué ces dernières années. Les employés déplorent en outre des heures supplémentaires et un stress "devenant la règle".

 

Un salaire décent

Les différents acteurs concernés se sont déjà rencontrés et les négociations vont se poursuivre. La Société Suisse des Entrepreneurs tient néanmoins à rappeler que les salaires actuels des constructeurs ne sont pas si négligeables. Selon Martin A. Senn, le vice-directeur, ces rémunérations sont même les plus élevées du secteur de l’artisanat en Suisse. Un maçon gagne par exemple un salaire moyen de 6000 francs par mois. /jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus