Les paroisses de La Baroche à l’heure de la fusion

Eglise

La paroisse de La Baroche pourrait devenir une réalité. Le projet fait son chemin. Une séance d’information a lieu le 29 octobre à Miécourt. Depuis fin 2012, une fusion est en discussion entre les paroisses de Miécourt, Charmoille-Fregiécourt et Asuel-Pleujouse. Les fidèles devront se prononcer le 28 janvier. La nouvelle entité pourrait entrer en vigueur début 2016. Elle regrouperait alors environ 800 fidèles et s’étendrait sur le même territoire que la commune de La Baroche. C’est le deuxième processus de fusion de paroisses dans le canton après celle de Saignelégier-Les Pommerats.

Pour le président de la commission interparoissiale de fusion, le regroupement n’aura que peu de conséquences sur la population et sur la fiscalité. L’impôt ecclésiastique pourrait tout de même baisser dans certains villages. Cette fusion répond surtout au manque de candidats pour occuper un siège dans les conseils de paroisse. Selon Jean-Paul Varrin, « avec moins de monde, nous allons gérer une paroisse un peu plus grande ». La fusion devrait permettre de pérenniser l’entité. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes