Il s’attaquait à des salons de massage

Château de Porrentruy

Un voyou devant la justice. Un jeune homme de 23 ans comparaissait mardi devant le Tribunal pénal de première instance à Porrentruy. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés, à savoir des brigandages, des vols et des violences commis en 2013. Le prévenu a commis cinq brigandages entre le mois de janvier et de juillet. Il s’est attaqué à plusieurs salons de massage accompagné parfois de complices. Au mois de février à Porrentruy, il s’introduit dans l’un de ces établissements, menace une prostituée au moyen d’un pistolet pointé sur sa tête et se fait remettre une somme de 200 francs et 110 euros. Il utilise ensuite le même mode opératoire à Delémont et Moutier. Il est également accusé de violences sur son ex-petite amie qu’il a tabassée suite à une altercation intervenue au mois de juillet.

Ce mode d’exécution est «odieux». Les mots de la procureure, Séverine Stalder, annoncent la couleur. Selon elle, le jeune homme s’en est toujours pris à des femmes qu’il a voulu apeurer au moyen d’armes. L’avocat du prévenu, Yves Maitre, n’a pas souhaité minimiser les actes de son client qu’il considère comme graves et répréhensibles. Néanmoins, il a tenu à rappeler qu’il collabore avec la justice depuis le début. Il a tenu à le présenter comme un homme perdu au moment des faits, au chômage et fréquentant de mauvaises relations. Les choses ont aujourd’hui changé, selon lui, le jeune homme travaille. Il voudrait même entreprendre une formation d’employé de commerce.

Une perspective d’avenir qui pourrait donc être remise en question. Le verdict est attendu mercredi et la procureure requiert une peine de quatre ans et demi d’emprisonnement. /jsr


Actualisé le