Le stand de tir des Breuleux vendu

Les maires des Franches-Montagnes ont réglé un gros dossier. Ils étaient réunis en assemblée ...
Le stand de tir des Breuleux vendu

Les maires des Franches-Montagnes ont réglé un gros dossier. Ils étaient réunis en assemblée jeudi soir à Lajoux. Ils ont décidé de vendre les deux stands de tir taignons aux sociétés de tir locales. Celui des Breuleux a été vendu pour un peu plus de 26'660 francs et celui de Soubey pour 12'000 francs.

Le site breulotier pose problème depuis plus de 10 ans car des riverains s’opposent à sa rénovation alors qu’il est obligatoire de le mettre aux normes. Le dossier a fait de nombreux passages devant la justice entrainant des coûts conséquents pour le Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes qui regroupe toutes les communes du district. C’est pour cette raison que les maires ont décidé de se séparer des deux stands de tir.

Ils ont approuvé cette vente à l’unanimité en insistant sur une des clauses de l’acte de vente : être libérés de l’obligation d’assainir et de mettre aux normes les sites en question. Jeudi soir, c’est donc une page qui s’est tournée pour les maires taignons. La présidente de l’association, Anne-Marie Balmer, s’est dite soulagée de pouvoir mettre son énergie dans d’autres dossiers.

Déchetterie mobile et règlement

Les maires francs-montagnards ont également discuté de la mise en place d’une éventuelle déchetterie mobile jeudi soir. Les communes doivent maintenant dire si elles souhaitent ou non poursuivre le projet afin d’en définir les détails.

Enfin, les élus se sont aussi penchés sur leur nouveau règlement. Il prévoit de réunir les deux entités actuelles: le Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes et l’Association des maires des Franches-Montagnes. Le texte doit maintenant être voté par toutes les assemblées communales du district. /sbo


Actualisé le

 

Articles les plus lus