Clair comme de l’eau du Doubs

Le Doubs se porte bien. Les premières analyses ont été effectuées à la station de prélèvement ...
Clair comme de l’eau du Doubs

L’eau du Doubs passe par plusieurs circuits pour être prélevée et analysée L’eau du Doubs passe par plusieurs circuits pour être prélevée et analysée.

Le Doubs se porte bien. Les premières analyses ont été effectuées à la station de prélèvement des eaux du Doubs à Ocourt. La rivière suit un cours normal selon ces résultats. Le responsable du Domaine Eaux et Environnement à l’office de l’environnement du Canton du Jura nous a  démontré mardi, par des graphiques, la régularité des données récoltées depuis le mois d’août. Nicolas Eichenberger souligne que « si des dépassements de valeurs cibles apparaissent, des échantillons sont  prélevés de manière automatique par le panel analytique de la station de mesures. Pour l’instant, les observations sont stables et ne démontrent aucune particularité dans le cours d’eau ». Il faudra un peu plus de recul pour peaufiner les analyses mais Nicolas Eichenberger a déjà pu rassurer les pêcheurs : « aucun dysfonctionnement n’est à signaler pour l’instant, les truites ont de quoi être oxygéné ».  

En fonction depuis le début de l’année, la station d’Ocourt a dû subir quelques corrections avant d’être fonctionnelle en continu. Elle l’est depuis août. À l’intérieur, les instruments prélèvent toutes les heures les données de PH, de température, de conductivité, de turbidité, de teneur en ammonium, de teneur en oxygène et de potassium. /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus