La protection des eaux au coeur du débat en Suisse romande

Une délégation d’exploitants de step à Delémont. Le Grese, le groupement romand des exploitants ...
La protection des eaux au coeur du débat en Suisse romande

Philippe Koller présente la nouvelle plaquette pédagogique Philippe Koller présente la nouvelle plaquette pédagogique

Une délégation d’exploitants de STEP à Delémont. Le GRESE, le groupement romand des exploitants de stations d’épuration des eaux, a tenu son assemblée générale annuelle jeudi dans la capitale jurassienne. Plus de 340 personnes font partie de cet organisme, 79 étaient présentes lors de la réunion.

Les micropolluants doivent aussi être traités

Dans ce cadre, les membres présents se sont penchés sur la révision de la loi fédérale pour la protection des eaux. L’ordonnance a été acceptée au mois de mars et entrera en vigueur le 1er janvier 2016. Le texte prévoit le traitement des micropolluants, des substances qui peuvent être nuisibles pour la faune même en faibles quantités. Son objectif est d'améliorer la qualité des eaux épurées qui sont rejetées dans les lacs et les rivières. Toutes les stations ne seront pas concernées, les critères seront détaillés dans la loi. Les investissements nécessaires seront financés grâce à un fonds, qui sera alimenté par les habitants raccordés aux STEP concernées. Le montant se fixe à neuf francs par an et par personne et le fonds sera géré par la Confédération.

Une plaquette pédagogique

Les membres présents se sont également penchés sur la nouvelle plaquette conçue pour les stations accueillant des visiteurs. Celle-ci se présente sous une forme ludique et vise particulièrement les enfants. Elle explique de manière imagée le fonctionnement d’une station d’épuration et indique les comportements à adopter ou à proscrire pour ne pas polluer l’eau. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus