Projet pilote pour les eaux usées en Ajoie

 eau

Un projet régional pour les eaux usées prend forme en Ajoie. Le Syndicat intercomunal de la station d’épuration des eaux usées de Porrentruy et environs travaille sur une régionalisation des infrastructures communales. Le SEPE regroupe les communes d’Alle, la Baroche, Bressaucourt, Cornol, Courgenay, Courtedoux, Fontenais, Grandfontaine, Haute-Ajoie, Porrentruy et Rocoaurt. L’assemblée des délégués du SEPE s’est réunie vendredi soir afin d’accorder un crédit de 144'000 francs pour poursuivre les études. L’objectif est d’améliorer la séparation entre les eaux claires, par exemple de la pluie, et les eaux usées. Aujourd’hui tout fini dans la station d’épuration de Porrentruy.

Les canalisations dans les communes ne sont donc pas aux normes, alors que les localités ont l’obligation, suite à la publication du Plan général d’évacuation des eaux, de prendre des mesures. Selon Gilles Villard, le président de la commission du SEPE, « il y a des millions à investir. Le fait de se regrouper va favoriser le système en réglant les problèmes de manière globale ». Au final, c’est la station d’épuration qui va bénéficier de ces améliorations. Cette gestion commune des eaux usées permettra d’avoir un service de qualité identique et des prestations fournies plus efficaces.

Mais ces investissements nécessaires et obligatoires, avec ou sans ce projet, auront un coût pour les habitants. Le prix du mètre cube devrait grimper de 1.60 à 3 francs. Le projet SEPE + doit passer devant dans toutes les assemblées communales en 2016. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes