Une petite frayeur pour le festival de la FFA

Trombones

« Une fantastique nouvelle pour la Fédération des fanfares d’Ajoie », c’est ainsi que Serge Caillet, le président de la FFA, a accueilli la décision des délégués. Lundi soir, lors d’une assemblée extraordinaire, les représentants des sociétés ajoulotes de musique ont accepté à l’unanimité que la Fanfare municipale de Porrentruy organise le festival 2016. Cette solution a été applaudie par l’assemblée. Elle était presque inespérée puisque la tenue de la manifestation était incertaine. La fanfare l’Ancienne de Chevenez, qui aurait dû mettre sur pied l’événement, s’est rétractée cet été. La suivante dans la liste, l’Amicale de Bure, a refusé cette tâche, ainsi que l’organisation du festival 2017. Le comité de la FFA a donc fait appel à tous ses membres pour trouver une alternative. C’est alors que la Municipale s’est portée candidate, la seule à avoir répondu positivement. A noter que le festival 2015 sera mis sur pied comme prévu par Vendlincourt.

Le festival 2016 sera par contre un peu réduit. Pour le moment, la société bruntrutaine assure le déroulement du concours en salle le samedi 14 mai. Les sociétés ajoulotes auront d’ailleurs l’honneur de jouer à l’Inter. La salle culturelle de Porrentruy sera inaugurée quelques semaines auparavant. La journée de dimanche reste encore à définir.

Le refus d’organiser un festival est une première dans la Fédération des fanfares d’Ajoie. La fanfare l’Ancienne de Chevenez et l’Amicale de Bure ont motivé cette décision par un manque d’effectif. Il faut des forces pour mettre sur pied une manifestation qui accueille plus de 300 musiciens. Les deux ensembles connaissent de grandes difficultés. Les représentants de Chevenez ont ajouté que pour le moment il s’agit de sauver la société. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus